Contrairement à ce que l’on peut entendre en général aujourd’hui, un moteur neuf a bien besoin d’un rodage. Pourquoi ?

Parce que la surface du cylindre n’est pas lisse, mais composée de pics et de creux. Les creux servent à la lubrification, mais les pics sont inutiles et même dommageables au moteur. Il faut donc les supprimer et c’est là qu’intervient le rodage.

 

Pour ce faire, deux méthodes :

-Le rodage traditionnel, passage obligé quand le moteur est déjà monté, mais qui n’est pas la meilleure solution. Je m’explique.

Lors du rodage, le segment de feu se transforme en segment de rodage. Sa surface s’abîme, il arrache des particules au cylindre qui vont se fixer sur la jupe du piston ou dans le bas moteur dans les roulements et les paliers. Cela détériore les surfaces de frottement, ce qui peut causer à la longue fatigue des éléments ,casse et serrage. Cette méthode implique aussi de changer le segment de feu puisqu’en fin de rodage... il est mort ! Mais personne ne démonte un haut moteur neuf en concession et pourtant…

 

-Le rodage à l’aide du Flex-Hone.

C’est une sorte de hérisson composé de tiges flexibles au bout desquelles sont fixées des billes abrasives en matériaux du genre carbure. La méthode est simple.

Il faut chauffer le cylindre autour de 80° pour lui donner une paroi qui soit similaire à son état de fonctionnement, puis on passe le Flex-Hone huilé dans le cylindre, une fois par le haut et une fois par le bas, à chaque fois 30 secondes. Ensuite, on rince abondamment.

 

Le résultat est impeccable, la finition est bien supérieure à celle faite par la main de l’homme car les axes d’attaque des billes sont variés et nombreux et plus aucune poussière dans le moteur !

Cette technique est particulièrement indispensable pour les deux-temps dont les lumières sont en général de véritables couperets pour les segments car mal usinées.

 

Cette technique issue de la Formule 1 allonge la vie et les performances des moteurs et le prix dérisoire de l’outil en fait une technique à la portée de chacun...N’hésitez-pas.

 

flexhone